header_Leonel-Moustier.jpg

Président du Conseil Général du Doubs.
Député de 1928 à 1940, il a appartenu
tour à tour au groupe UNR, UDR et au groupe
des Républicains Indépendants et action sociale.

portrait_Leonel-Moustier.jpg

Sa vie au service des autres force l’admiration: Il prétendait, notamment, que « le socialisme de terrain est plus bénéfique que le socialisme de chambre ».

Il a voté « Non » aux pleins pouvoirs au Maréchal Pétain en juillet 1940. Son engagement, parfois seul contre tous, est une leçon d’indépendance politique !

Il est mort en déportation en 1945.

 

 

 

 

 

 

1940, L'ARMISTICE TRAHISON
ou le courage politique
de Léonel de MOUSTIER

1940, L'ARMISTICE TRAHISON de Léonel de MOUSTIER

Un livre écrit
par Henri de MOUSTIER.

En 1940, après l'armistice conclu par Pétain avec Hitler, Léonel de MOUSTIER député du Doubs proclamait: " Pétain est un traître, il sera fusillé "

Renier nos alliances pour pactiser avec le diable, c'était pour lui la grande honte de notre histoire, elle nous disqualifiait dans le monde civilisé.

En 2002, dans ce livre, Henri, son douzième enfant, retrace, avant qu'elle ne tombe dans l'oubli, l'épopée militaire et politique de son père. Il évoque le combattant d'élite, le député intransigeant - Léonel de MOUSTIER, le 10 juillet 1940, a fait partie des quatre-vingt parlementaires qui, à l'Assemblée nationale, ont refusé d'accorder les pleins pouvoirs à Pétain (569 avaient voté pour) -, le résistant intrépide, le captif indomptable, le martyr transcendant, le " Compagnon de la Libération ".

En divulgant des documents peu connus, il s'appuie sur des faits incontestables pour démontrer la faute imprescriptible de Pétain qui a abusé de la confiance aveugle des hommes politiques et de ses concitoyens pour conclure l'armistice, abolir la République, s'octroyer des pouvoirs dictatoriaux et collaborer avec l'ennemi.

Aujourd'hui, en écho à la colère de son père, il n'hésite pas à affirmer à ceux qui doutent encore de la culpabilité de Pétain dans l'armistice:

- Le Maréchal Pétain qui prétendait, en 1940, incarner l'honneur de la France devint un traître en livrant son pays à Hitler.

- L'agneau qui prétendait s'immoler sur l'autel de la Patrie était un vieux Renard.

Il est possible d'avoir été momentanément trompé. Peut-on rester éternellement ?

En 1943, à 17 ans, Henri de MOUSTIER est arrêté avec son père. Relâché, il participe à la Résistance, combat en Alsace avec la 1ère armée, puis en Indochine avec le corps expéditionnaire. En 1949, il quitte l'armée pour diriger le journal La République de Franche-Comté à Besançon.
Il crée et dirige ensuite trois affaires industrielles dans l'est de la France.
Depuis la guerre, cette période dramatique de notre histoire n'a cessé de hanter ses réflexions et d'orienter ses lectures.