Bordeaux-Rouge-Superieur.jpg

 

Cépages

Cabernet-sauvignon, merlots, cabernet-francs, et malbec (cépage peu courant aujourd’hui à Bordeaux qui donne à nos vins leur coté épicé et leur originalité).

Terroir

Vin-de-Bordeaux.jpg

Nos Bordeaux Supérieur, sont issus d’un terroir d’argile appelé « terrefort ». Ces terreforts sont des argiles très blanches à cause de leur teneur en calcaire. L’hiver elles sont molles comme du beurre, l’été elles sont dures comme de la pierre. C’est pour cette raison qu’elles portent ce nom de « terres fortes » ou terrefort.

Élevage,
l’alliance des tannins :

Elevage 18 mois sur lies fines, pour une partie en cuve de chêne français, pour une partie en cuve inox, pour une autre en demi-muid (barriques de 500 litres). Cette vinification particulière est ainsi réalisée pour donner à ces vins structurés, ronds, une bonne capacité au vieillissement. Le mariage des tanins du vin et des tanins du bois, forme de nouveau tanins plus long et plus complexe, que la « consume » et la micro oxygénation naturelle du bois viennent bonifier.

Les chercheurs ont mis en évidence récemment que c’est au cours de l’élevage des vins de bordeaux dans le chêne que se formaient des tanins appelés « acutissimines » qui auraient un rôle dans la lutte contre la formation des tumeurs cancéreuses.

Vinification

vendanges au TOP de maturité de chaque parcelle, macérations pré fermentaires à froid , fermentations alcoolique à basse température, pressurages pneumatiques, soutirages successifs pour limiter au maximum les filtrations sur les vins de goutte et privilégier la matière.

Associations mets & vin

Bordeaux-Rouge-Superieur.jpg

Avec du Gibier rôti ou en civet, avec des pièces de viande rouge – entrecôte à la bordelaise – ou bien avec de la cuisine familiale, nos Bordeaux Supérieur sont des vins à consommer à table, des vins de convivialité.

Température idéale de service

« chambré » soit 16-18 ° C. Jadis on parlait de « chambrer » les vins pour désigner l’opération qui consistait à sortir les vins de la cave –très froide- pour les mettre dans la chambre. « chambré » signifiait donc « porter à température ambiante ». Mais aujourd’hui, la température ambiante est beaucoup plus élevée qu’autrefois, tant dans les chambres que dans nos caves. Il faut donc faire attention de ne pas consommer les vins trop « chambrés ». Nos Bordeaux, très fruités, peuvent se consommer avec une certaine fraîcheur.